La saponification à froid se produit lors du mélange de corps gras avec une base (alcali). L’alcali utilisé est de l’hydroxyde de soude appelé soude caustique. C’est l’alcali utilisé pour fabriquer du savon solide.

La réaction de saponification à froid permet de fabriquer du savon pour sa savonnerie artisanale. Il s’agit d’associer un corps gras généralement de l’huile végétale avec un agent alcalin. La réaction chimique permet de créer du savon et de la glycérine.

Les ingrédients principaux sont les huiles et les beurres, la soude caustique et de l’eau. L’eau sert de solvant pour dissoudre la base (soude caustique).

saponification à froid

Huiles et beurres végétaux pour faire son savon

Lorsqu’on commence à fabriquer son  savon, il faut liquéfier les graisses solides c’est-à-dire les beurres comme l’huile de coco ou beurre de karité pour ensuite pouvoir les mélanger aux huiles déjà liquides.

Les corps gras sont des produits naturels d’origine animale ou végétale. Elles comprennent les huiles, les graisses et les beurres. D’un point de la saponification, chaque corps gras est apte à être transformée en savon. De nos jours on privilégie les corps gras issus du monde végétal.

Lorsqu’on fabrique son savon artisanal, on limite le nombre d’huiles et de beurres végétaux afin d’obtenir un savon de qualité. Que ce soit pour une savonnerie artisanale ou pour le savonnier amateur, on limite la quantité d’huiles pour des raisons techniques.

Surgraissage du savon

Le surgraissage consiste à ajouter des matières grasses supplémentaires dans le savon final par la  technique de réduction de soude ou de surgraissage additionnel au moment de la trace. Le savon surgras permet d’éviter le dessèchement de la peau.

Faire son savon maison

L’eau est un solvant qui permet de dissoudre la soude caustique pure et permet et la d’être en contact suffisant avec le mélange des huiles en revanche une solution de soude caustique permet de se répandre dans tout le récipient et d’être en contact avec toutes les molécules des corps gras.

Quelle eau choisir pour faire son savon maison ?

Pour réaliser le procédé de saponification à froid, on a besoin de mettre en place une émulsion entre les matières grasses et l’eau porteuse de l’alcali.  Le mieux pour la fabrication du savon est une eau déminéralisée

C’est l’assemblage des huiles/beurres avec la soude caustique qui crée le savon. Lorsque vous définissez votre recette de savon maison, vous ne pouvez pas combiner les huiles au hasard.

Non seulement il y a une logique à respecter  mais il y a aussi des calculs précis à prendre en compte car chaque huile a ses spécificités. Pour faire son savon saponifié à froid, il est nécessaire de prendre en compte l’indice de saponification de chaque huile.

C’est la valeur qui vous permet de calculer le dosage précis de soude nécessaire pour transformer une huile en savon. Pour faire les calculs, vous pouvez utiliser les formules ou bien passer par un calculateur en ligne.

Soude caustique pour savon

L’hydroxyde de sodium permet de faire un savon solide. En saponification lorsqu’on parle de soude on évoque la soude sous sa forme solide (alkali) et aussi la solution de soude  caustique ou encore lessive de soude qui est la solution aqueuse dans laquelle la soude est dissoute. La solution de soude NaOH permet de faire un savon naturel solide qu’on appelle aussi savon de soude ou savon de sodium.

Matériel et équipement pour la fabrication de savon

La fabrication de savon maison nécessite un matériel qui résiste à l’action de la soude caustique donc les ustensiles en inox et pyrex ou en silicone sont à privilégier. Faire du savon chez soi est désormais accessible à l’échelle familiale et artisanale avec du matériel qu’on peut retrouver dans sa cuisine ou sur internet.